98e goutte d’Emouna : CORONAVIRUS: Ce qu’Hachem attend de NOUS

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
17.03.20 – 21 Adar 5780 (98ème GOUTTE)

CORONAVIRUS: Ce qu’Hachem attend de NOUS !!!

Nous vivons une période trouble et controversée. Hachem a envoyé dans notre génération un virus, un microbe invisible à l’œil nu, qui fait moins d’un 500ème d’un grain de poivre. Et le monde entier reste à genou. Le monde entier est troublé au plus haut point.

Où sont passées les puissantes armées, les Nations dominantes, les scientifiques, les chercheurs, les défenseurs et partisans de la Technologie qui pensaient que cette dernière pouvait rivaliser has veshalom, voir remplacer le Maître de l’Univers?

L’ennemi invisible fait trembler l’humanité d’un bout à l’autre du globe. Des Maîtres de la Tora ont voulu dire que la finalité de cette pandémie était de préparer la Venue du Machiah’; il faudrait diffuser le Nom d’Hachem Itbarah à travers le monde. Que les Nations entendent qui est le dirigeant de l’Univers. A Pourim, Mon Maître ma Lumière Rav Imanouel TOLEDANO Chlita me disait que les chinois sont plus désarmés que nous. Vers qui peuvent-ils se tourner eux qui rejettent L’unicité d’Hachem? Nous Bné Israël, enfants d’Hachem avons la chance de pouvoir nous tourner vers Notre Père, qui peut nous sortir de toutes les situations. Devarim 4,7: « Ki mi goy GAdol Acher lo Elokim kérovim elav kachem Elokénou bekhol Korénou Elav » « Qui est comme ce grand peuple ayant Hachem proche de lui, comme Hachem Notre D’ est proche de nous, dans tous nos appels vers Lui?  

Quelle richesse de savoir qu’Hachem est à l’origine de tous les maux et donc le seul et la Source de Notre Salut. Alors que le monde se pensait tout puissant, Hachem nous rappelle par ce CORONA que nous devons le COURONNER aux 4 coins du monde, Israël et les Nations ké EHAD (à l’unisson).

Nous devons tous nous sentir concernés comme nous y appelle le Rambam au début des Lois sur les Jeûnes dans le Michné Tora. Il est cruel de ne pas se réveiller quand Hachem envoie des épreuves. Car les épreuves sont là pour sortir l’homme de son sommeil léthargique et si on ne se réveille pas alors Hachem endurcit ses épreuves jusqu’à parvenir à ses fins. Voilà pourquoi chacun doit ressentir le message d’Hachem comme personnel, et doit donc changer ses voies.
Des Maîtres de la Tora ont voulu comparer les effets de cette maladie à la Paracha du Metsora du lépreux. La lèpre se transmettait par l’haleine, par la parole médisante, comme cette maladie. La lèpre séparait l’auteur du Lachon Ara de ses proches. Cette punition nous dit le talmud Arkhine est mesure pour mesure du fait qu’il a voulu séparer un homme de son épouse ou deux amis par le dédain et le discrédit qu’il jetait sur la victime de cette médisance. L’auteur du Lachon Ara était donc isolé du camp d’Israël 7 jours + 7 jours; aujourd’hui aussi le porteur du Virus ou le suspect doit être isolé durant 14 jours par confinement d’ordonnancement pénal.

De même que le METSORA devait proclamer lorsqu’on le voyait dans la rue, « Tamé Tamé », « Je suis impur, je suis impur ». De même le porteur du CORONA Virus se doit de prévenir ses congénères, de l’immense risque de Contagion qu’ils encourent à son contact.

Voilà pourquoi notre Maître de la Génération Reb HAIM KANIEVSKI Chlita nous a demandé d’être très prudents dans les lois du langage, Motsi Chem Ra, Lachon Ara, pour enrayer la mesure de rigueur qui fait fureur dans la génération.

Il faut restaurer la fraternité la solidarité et l’harmonie au sein du Am Israël car comme l’enseignait le vénéré Arizal, la dispute et la discorde laissent libre cours à l’Ange de la mort, alors que le Shalom fait mériter la Présence Divine qui nous protège de toutes les menaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.