67e goutte d’Emouna : La dernière guerre pour mériter Machia’h (suite et fin)

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
Bné Brak, 03.02.20 – 8 Chevat 5780 (67ème GOUTTE)
BECHALAKH

La dernière guerre pour mériter Machia’h (suite et fin)

 

Chère famille,
Nous avons hier cité les paroles du Rav Moshé Kordovéro sur la fin des temps, qui ont été rapportées par le ‘Hafetz ‘Haïm.
Lorsqu’on demanda un jour au Arizal, grand maître de la Kabala, ce que signifie la prière récitée par les Ashkénazim dans les Ochaanote (à Ochaana Raba) « Atsilénou béchaloch chaote » « Sauve nous Hachem durant les trois dernières heures », il répondit qu’il s’agissait des trois dernières heures qui précéderont le dévoilement du Machiah’ et la publication du règne d’Hachem.
Toutes les idolâtries et les falsificateurs qui se sont levés à travers l’histoire, tels que Mahomet et son cheval, Yeshou l’acrobate illusionniste qui finit par croire lui-même à ses illusions et tant d’autres, sembleront à cet instant porteurs de vérité, tandis que la Tora et les sages d’Israël sembleront Has Veshalom erronés. Cette épreuve de la fin des temps sera de croire malgré les apparences, comme nos frères le firent en Egypte en se précipitant dans les eaux de la mer des joncs et en s’engouffrant dans le désert sans savoir de quoi ils se nourriraient, témoignant ainsi de leur confiance totale envers le Maître du monde.
Nous comprenons à présent pourquoi le Talmud rapporte que les paroles du prophète Habakouk « Vétsadik Béémounato Yikhyé » « Le Juste vivra par sa foi » constitueront, à la fin des temps, la pierre angulaire sur laquelle reposera toute la Tora!
D’où trouverons nous alors les forces pour ne pas nous laisser égarer par l’illusion de nos yeux? La victoire dépendra en fait de l’intensité de notre certitude qu’Hachem est le maître de l’univers et que seule la Tora de Moshé est vraie, ainsi que de notre capacité de ne pas nous laisser corrompre par les passions et les pulsions de ce monde que notre regard pourrait percevoir.
Nous pouvons donc comprendre la relation étroite qui existe entre les deux combats de la fin des temps: la foi et la lutte contre l’impureté et les mauvaises mœurs. En effet, seuls les enfants qui se seront battus pour se renforcer dans les chemins de la pureté pourront continuer à croire en Hachem et ne pas abandonner dans les dernières heures redoutables le combat entrepris. C’est la raison pour laquelle la Torah nous prévient dans le Shéma Israël: « Vous ne vous laisserez pas égarer par vos yeux et vos cœurs qui vous entraînent à l’infidélité » .
Un élève demanda un jour au Machgia’h de Poniovicz, le Tsadik Rav Yé’heskel Levinstein, la raison pour laquelle nous devons prier pour anticiper la venue du Machia’h alors qu’il est écrit, dans la Guémara de Sanhédrin, que nos sages qui désiraient ardemment que le Machiah’ arrive, craignaient cependant de vivre à l’époque où il se révèlerait. Le Rav lui expliqua que nous nous trouvions déjà dans la période qui précédait la venue du Machiah’ pendant laquelle une guerre spirituelle avait éclaté entre la pureté et l’impureté qui était arrivée au 50ème degré. En se préservant de toute source d’impureté comme les posters et les photos indécentes auxquels nous sommes confrontés, chacun de nous accroît les forces de pureté et rapproche ainsi la victoire du peuple contre cette impureté.
Cette guerre est tellement redoutable et attirante que nos sages disaient que celui qui parviendra à garder la Tora à la fin des temps sera plus méritant que les Tsadikim des générations précédentes qui n’y étaient pas confrontés.
Si déjà ces paroles étaient pleines de vérité et de clairvoyance au temps du Rav Yé’heskel, peu après Mai 68, combien le sont-elles aujourd’hui, plus de 40 ans plus tard, où nous sommes sans cesse agressés par les affiches publicitaires, l’Internet, les téléphones, la Télé et toutes les armes des forces du mal.
Tout celui qui se joint à ce combat, pour sanctifier ses yeux et son âme, doit savoir qu’il s’inscrit dans la dernière guerre pour Hachem contre les forces d’Amalek qui essaient par tous les moyens de nous refroidir dans notre foi, en banalisant et légitimant le mal qui est aux antipodes de la Tora.
Ayons le courage de reconnaître la Vérité et combattons chaque jour pour triompher cette guerre dans laquelle les efforts et la présence de chacun sont réellement indispensables. Nous montrerons ainsi à Hachem que nous voulons vivre avec Lui et mériterons la Géoula chéléma et l’entrée dans le monde de la Lumière pour l’Eternité. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.