66e goutte d’Emouna : La dernière guerre pour mériter Machia’h

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
Bné Brak, 02.02.20 – 7 Chevat 5780 (66ème GOUTTE)
BECHALAKH

La dernière guerre pour mériter Machia’h

 

Chère famille, Shavoua Tov

Rav Yéhouda Samuel, Rosh Yeshiva de Kéter Shlomo, nous rapportait les paroles du maître du Arizal, Rabbi Moshé Kordovero, sur la délivrance finale que le ‘Hafetz ‘Haïm avait demandé de diffuser.
Il expliquait que de la même manière que nos ancêtres méritèrent de sortir d’Egypte grâce à la foi qu’ils avaient eue en Hachem, ce sera à nouveau uniquement la foi qui nous permettra de surmonter les épreuves de la fin des temps qui, comme le Rav Dessler rapporte au nom de la Guémara, seront tellement difficiles que seule la minorité qui se rattachera à la foi réussira à triompher.
Or quelle fut donc cette foi si exceptionnelle qui fit mériter aux enfants d’Israël de sortir d’Egypte? Rachi rapporte qu’il s’agit des deux mitvsot qu’ils accomplirent si courageusement en Egypte: la Mila et le Korbane Pessah’.
Ce shabbat, j’ai pris avec l’aide du Ciel conscience de la vertu extraordinaire de nos ancêtres qui eurent la hardiesse de se circoncire la veille même de la sortie d’Egypte. Qui aurait eu effectivement le courage de faire la Brit Mila, la veille d’un départ en plein désert, dépourvu d’eau, de vivres et d’infirmerie, et poursuivis en plus par des centaines de milliers d’ennemis?! Ceci parait être une pure folie dépassant de loin tout entendement humain, d’autant plus qu’il fallait ensuite traverser une partie de la mer à la nage, dont l’eau salée n’aurait pas manqué de cicatriser les plaies … Seuls des hommes pourvus d’une foi inébranlable étaient donc capables de triompher de cette épreuve si redoutable!
Il en fut de même pour le sacrifice de l’agneau pascal que les égyptiens considéraient alors comme une divinité. Qui aurait effectivement le courage de sacrifier les dieux de ceux qui les avaient asservis pendant 210 ans?! Là, encore, la foi des Bné Israël fut mise à l’épreuve et seulement ceux qui étaient convaincus qu’Hachem dirige le monde réussirent à accomplir au péril de leurs vies l’ordre de leur Créateur.
Puisque nos sages nous enseignent que les épreuves de la rédemption finale seront très similaires à celle de la sortie d’Egypte, les commentateurs en déduisent la nature des combats que nous aurons à mener à la fin des temps. Certains pensent que l’épreuve relative à la 50ème porte d’impureté sera celles de la nudité et des relations interdites qui correspondent à la Mila, qui est le sacrifice des passions et des pulsions. D’autres disposent que ce sera une guerre contre l’hérésie et la contestation de l’existence et de la providence d’Hachem qui correspond au sacrifice de l’agneau qui dévoila la foi que c’est Qui Hachem dirige l’univers et non les ennemis d’Israël. Avec l’aide du Ciel, nous citerons par la suite les paroles du Rav Moshé Kordovero qui s’insèrent parfaitement dans la continuité de notre commentaire.
Que nous ayons le mérite de lutter dans ces deux domaines pour accueillir de nos jours le Machiah’. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.