55e goutte d’Emouna : Hachem dirige l’humanité (Suite)

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
16.01.20 – 19 Tévet 5780 (55ème GOUTTE)

CHEMOT

                                         

Hachem dirige l’humanité (Suite)

 

Chère famille,

 

Nous avons décrit hier le triomphe de la Providence d’Hachem Qui dirige chaque chose dans le monde ainsi que le fait que rien n’échappe à Sa volonté.

Rav Moshé Kaplan ajoute à ce commentaire une histoire du Talmud[1] qui raconte que lorsque le roi Salomon demanda un jour à l’ange de la mort pourquoi il était triste,  ce dernier lui répondit qu’Hachem lui avait demandé de saisir deux de ses scribes mais qu’il ne parvenait pas accomplir sa mission.

Shlomo Hamelekh décida alors de sauver ses scribes en les envoyant à l’aide de SHEDIM (anges malfaisants) à la porte de la ville de Louz dans laquelle l’ange de la mort n’avait pas le droit de rentrer. (Cet endroit pouvant être comparé à une ambassade qui jouit de la protection consulaire et qui au regard du droit International n’a pas le droit d’être violé si un ressortissant de l’Etat viendrait s’y réfugier.)

Et pourtant, lorsqu’il vit l’ange de la mort le lendemain, il fut stupéfait de le voir rayonner. Il lui expliqua alors qu’Hachem lui avait demandé de les prendre de la porte de Louz pour les enlever de ce monde mais qu’il n’avait au départ aucun moyen d’y accéder et que c’était précisément en pensant les sauver que Chlomo Hamelekh lui avait permis d’accomplir sa mission…

Shlomo Hamelekh déclara alors: « Je pensais pouvoir contrer les décrets divins et sauver ces scribes, mais les pieds de l’homme l’emmènent là où le Créateur a décidé et il ne peut en aucun cas  échapper à Sa Volonté ». Il ajouta ensuite « Olekh Tom olekh Betah » ce qui signifie que celui qui accepte la réalité qu’Hachem décide vivra toujours en toute quiétude. Il s’agit d’une base fondamentale que nous nous devons d’intégrer afin d’être toujours attaché au Créateur de l’humanité.

Le Rav Kaplan raconte une autre histoire au sujet du Tsar de Russie Nicholas II qui avait voulu obliger la Yeshiva de Volozine à intégrer des cours profanes en langue russe à son programme d’étude. Les grands Maîtres de la génération, dont le Natsiv de Volozine et le Beth Halévi s’étaient alors réunis afin de décider du sort de la Yéshiva et alors que tous le monde semblait accepter un compromis, le Beth Halévi s’exclama les larmes aux yeux: « Je sens que la volonté d’Hachem est que nous fermions la Yeshiva! Nous avons reçu l’ordre du Ciel et de nos maîtres de diriger une Yeshiva où seule la Volonté d’Hachem est enseignée, nous n’avons pas le droit de continuer autrement! ». Le Natsiv de Volozine accepta de fermer la Yeshiva et mourut de chagrin quelques semaines plus tard.

Quelle ne fut pas la surprise des Nations quand, quelques mois plus tard, plusieurs dizaines de Yeshivot commencèrent à fleurir dans toute l’Union Soviétique. Le Hafets Haïm expliqua alors qu’il y a deux solutions lorsque nos ennemis mettent leurs pieds pour boucher nos sources d’eaux jaillissantes[2]: soit accepter d’enseigner ainsi en donnant à boire à nos élèves une eau partiellement pure (entachée des sciences profanes), soit attendre en sachant que c’est la Volonté d’Hachem, jusqu’à ce que la pression de l’eau soit si forte qu’elle finisse par jaillir de toutes les terres.

Le Beth Halévi, grâce à son inspiration divine et à la foi qu’il avait dans ses maîtres, était profondément convaincu que les hommes ne dirigeaient pas le Monde mais uniquement Hachem Qui savait très bien ce Qu’Il faisait. Il accepta donc en toute quiétude ce décret, sachant que le principal était de toujours accomplir intègrement  Sa volonté!

Que nous ayons le mérite de marcher dans les voies de nos Maîtres pour mériter de recevoir la lumière éblouissante de la Tora toute notre vie Amen.

[1] Soukka 53

[2] Auxquelles sont comparées la Tora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.