30e goutte d’Emouna : Ya’acov Avinou : La conscience qu’Hachem dirige le monde

BECHEM HACHEM NA’ASSÉ VÉNATSLIAKH
01.12.22 – 7 Kislev 5782 (30ème GOUTTE)

VAYÉTSÉ

 

Ya’acov Avinou : La conscience qu’Hachem dirige le monde

 

Nous découvrons dans notre paracha une qualité remarquable de Ya’acov Avinou. Ce passage de la Tora m’a été rapporté par mon Maître Rabbi Ephraïm Anidjar, au nom de ses Maîtres.

Comme nous l’évoquions cette semaine, Ya’acov Avinou aimait Ra’hel et décida de travailler auprès de Lavan son père, durant sept années pour se marier avec elle.

Lavan, qui était fourbe, échangea finalement Ra’hel à Léa qui était sa fille aînée, induisant ainsi en erreur Ya’acov Avinou.

La réaction de Ya’acov rapportée dans la Tora (Béréchit 29,25) est des plus énigmatiques et doit nous apprendre comment nous comporter dans la vie :

« Ce fut au matin, et voici qu’elle était Léa. Ya’acov dit à Lavan : N’est-ce pas pour Ra’hel que j’ai travaillé avec toi ? Et pourquoi m’as-tu trompé ? »

Lavan lui répondit que c’était la coutume locale de marier l’aînée avant la cadette, et que cette coutume faisait foi face à sa parole. Il lui dit de travailler sept années de plus pour Ra’hel, et Ya’acov sans souffler mot, obtempéra. Il apparaît, aux yeux du commun des mortels, comme un faible, ‘has véchalom

Face à la même situation, comment aurions-nous réagi ? Quels sentiments de frustration et d’injustice aurions-nous alors ressentis ? N’importe lequel d’entre nous aurait rué dans les brancards !

Et pourtant, Ya’acov Avinou reste serein. D’ou tire-t-il cette force tranquille ?

La réponse à cette question, mon Maître, ma Lumière Rav Ephraïm me l’a donnée.

En fait, Ya’acov avait intégré, tout au fond de lui, une notion, que nous nous contentons d’appréhender par l’intellect.

Il savait, qu’Hachem Seul dirige le monde, et que si Lavan avait réussi à orchestrer cette fourberie, c’est que Hachem y avait consenti. C’est la raison pour laquelle, il s’est dit que, s’il s’en prenait avec véhémence et violence verbale ou physique à Lavan, c’est comme s’il remettait en cause la Volonté d’Hachem, et Sa Providence.

Voilà pourquoi, malgré la douleur et l’épreuve Ya’acov Avinou resta digne et entier dans sa foi en l’Éternel, se disant que « tout est pour le bien. »

Si c’est ainsi, demandait le Rav, alors comment se fait-il qu’il ne resta pas silencieux, et qu’il échangea quand même une phrase avec Lavan, en lui disant : « Que m’as-tu fait là ? Pourquoi m’as-tu trompé ? »

Ya’acov Avinou, ne pouvait-il pas se taire ?

Eu égard à son comportement exemplaire, nous devons écarter cette hypothèse. Ya’acov Avinou nous apprend ici, une autre règle fondamentale de l’existence.

Chacun doit réagir par rapport à lui-même et par rapport à l’autre. C’est-à-dire, que par rapport à lui-même Ya’acov Avinou devait travailler sur la midat habita’hone, sur la foi qu’Hachem dirige le monde, et devait procéder à l’application pratique de ce concept.

D’un autre côté, il n’était pas dispensé d’accomplir la mitsva de la Torah, évoquée dans paracha Kédochim :

« Tu réprimanderas ton frère et tu ne te chargeras pas d’une faute à cause de lui

C’est la raison pour laquelle, il dit à Lavan, en quelques mots, la faute qu’il avait commise, pour qu’il ait une chance de faire téchouva, s’il décidait de l’admettre.

Le fait que Ya’acov Avinou garda un calme parfait nous prouve que la réprimande ne visait pas à le soulager, mais était entièrement destinée à aider Lavan, à revenir à la Vérité et à la raison.

Cette leçon est tout simplement merveilleuse, elle me réchauffe le cœur chaque fois que j’y pense et que je la transmets à mes frères du peuple juif.

Prions Hachem pour que nous ayons le mérite d’intégrerle concept « gam zou létova », de le vivre au quotidien, avec une foi inébranlable, comme celle de Ya’acov Avinou !

Nous nous réjouirons alors dans toutes les situations de la vie, même les plus désespérées, conscients que tout ce que l’Éternel fait est pour le bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.