2e goutte d’Emouna : Le manque de pudeur sème la destruction dans le monde (suite)

BECHEM HACHEM NA’ASSÉ VÉNATSLIAKH
15.10.20 – 27 Tichri 5781 (2ème GOUTTE)

BERECHIT

Le manque de pudeur sème la destruction dans le monde (suite)

 

Nous avons vu dans le cours précédent, les conséquences dramatiques du manque de pudeur et les répercussions malheureuses, que nous payons jusqu’à aujourd’hui.

En effet, rappelons que la faute d’Adam et ‘Hava a amené la mort dans le monde, alors que l’homme avait été conçu, par Hachem, pour vivre éternellement.

Combien la mort est douloureuse, combien la séparation est difficile à vivre ! Combien il aurait été merveilleux de vivre éternellement avec ceux que nous aimons !

Le serpent nous a entraînés à fauter par manque de pudeur. Comme pour ancrer dans nos mémoires un leitmotiv, Hachem attire à nouveau notre attention dans le récit du déluge, Il nous révèle les causes de cette destruction :

 « La terre s’était corrompue devant D.et elle s’était remplie d’iniquité.»

« D. considéra que la terre était corrompue, toute créature ayant perverti sa voie sur la terre. »

« D. dit à Noa’h : « La fin de toute créature est arrivée à Mes yeux, parce que la terre est remplie de violence à cause d’elle. Et Je vais les détruire avec la terre. »

(Béréchit 6, 11, 12,13)

Rachi précise que la corruption exprime l’idée de dérèglement sexuel et d’idolâtrie (Traité Sanhédrin 57a), ainsi que nous le voyons dans le verset 12 « Toute créature ayant perverti sa voie. »

Au verset 13, il commente :

Partout où tu trouves dérèglement sexuel et idolâtrie, une catastrophe générale s’abat dans le monde, détruisant indistinctement bons et mauvais.                                                              (Béréchit Rabba 26,5)

Nous avons abordé ce sujet, il y a quelques mois, en expliquant la relation de cause à effet entre ces differents éléments.

Le tsunami et la dernière catastrophe naturelle vécue à Haïti, illustrent clairement nos propos.

La paracha nous enseigne que même les animaux s’étaient pervertis et avaient des relations avec des espèces différentes, ce qui est contre-nature.

 

Aussi ces croisements périrent-ils dans le déluge. De même, les hommes de la génération s’adonnaient à l’homosexualité, la zoophilie : le summum des mœurs dépravées, qui a engendré une destruction sans pareille, dans l’histoire de l’humanité.

J’ai demandé une fois à mon maître, ma Lumière, Rabbi Makhlouf F’hima, grand Maître de la Tora dans notre génération, pourquoi les relations interdites et le manque de pudeur étaient réprimés si sévèrement par le Créateur de l’univers.

Il m’a répondu, qu’Hachem est la source absolue de la sainteté et que, par conséquent, Il ne supporte pas l’impureté.

Voilà pourquoi, pour s’attacher à Hachem, pour éviter les destructions, nous devons œuvrer pour nous renforcer dans la pureté, qui est le bouclier d’Israël.

Par ce mérite, nous aurons Hachem à nos côtés et nous vivrons de la meilleure façon!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.