262e goutte d’Emouna : La foi : question d’honnêteté

BÉCHEM HACHEM NA’ASSÉ VÉNATSLIAKH
08.09.19 – 8 Eloul 5779 (262ème GOUTTE)

KI TETSÉ

 

La foi : question d’honnêteté

 

La semaine dernière nous abordions un commentaire sur des versets de Choftim que nous avons intitulé : déconnecter la vérité des conséquences qu’elle engendre.

Revenons une fois encore sur cette notion essentielle.

Le Rav El’hanan Wasserman dans son œuvre magistrale : Kobets Maamarim rapporte une histoire du Talmud.

Un jour, un homme important agressa Rabbi ‘Akiva en lui demandant d’apporter des preuves sur l’existence de D. et sur la création du monde.

Ce dernier prit la veste de ce dirigeant des nations et lui demanda :

  • « Qui a créé ton vêtement ? »

 

Il lui répondit :

  • « Le tailleur, bien évidemment ; se pourrait-il que ce vêtement soit tombé du Ciel » ?

Rabbi ‘Akiva lui dit :

  • « Je ne te crois pas, prouve-le moi ! »
  • « Mais enfin, lui répondit le notable, le vêtement est la preuve même que le tailleur l’a créé ! »

Rabbi ‘Akiva, lui dit alors :

  • « Et bien, il en est de même pour la création du monde.

Il est infini, prouve et témoigne que le Créateur l’a créé de toutes pièces.

Si déjà un vêtement aussi simple que le tien n’a pas pu se créer de lui-même, que dire de ce monde si complexe ! »

Le notable ne se rendit pas à l’évidence.

Comment est-ce possible qu’un homme « supposé être intelligent », comprenne qu’un vêtement est créé de toutes pièces par un homme, et ne fasse pas l’analogie avec la Création du monde, qui n’existe que par la Volonté d’Hachem ?

Dans les Psaumes, David Hamelekh prône :

« Hachamaϊm messaperim kevod Kel, ouma’assé yadav maguid harakia’. »

« Le Ciel raconte la gloire de l’Éternel, (attestant qu’Il l’a créé) et l’oeuvre de ses mains est contée par le firmament. »

La réponse est simple.

Un homme, qui accepte de la corruption perd sa lucidité.

Ici le fait de reconnaître que le monde a été créé par Hachem, aurait poussé ce notable à se soumettre à la Volonté du Créateur.

Ses passions et ses pulsions l’empêchent d’admettre des axiomes de base, nécessaires à la compréhension et à l’application des commandements de la Tora.

La foi se manifeste par un engagement sincère et honnête d’assumer ses responsabilités en tant que serviteur d’Hachem.

Voilà pourquoi, il faut constamment veiller à lutter contre le yetser hara’, afin qu’il ne nous aveugle pas par ses pots de vin illusoires.

Que nous ayons la force de lutter pour mériter de vivre dans la Vérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.