184e goutte d’Emouna : Le meurtrier involontaire: un racha?!

BÉCHEM HACHEM NA’ASSÉ VÉNATSLIAKH
21.07.20 – 29 Tamouz 5780 (184ème GOUTTE)

 

Le meurtrier involontaire: un racha?!

 

Chère famille,

Voici ce livre de Bamidbar achevé. Voici un des derniers enseignements que nous avons reçu de notre Maître Rabbi Moshé Kaplan chelita.

Le Midrash nous enseigne que le cœur du Tsadik est à droite, alors que le cœur de l’imbécile est à gauche. Ceci sous-entend que les préoccupations des Tsadikim sont la Tora, et celles des imbéciles sont les basses choses matérielles de ce monde.

Le midrash nous enseigne que la droite est représentée par Moshé Rabénou alors que la gauche est représentée par la tribu de Gad et celle de Réouven. Ainsi que nous le voyons à la fin de la Paracha de Pin’has, au moment d’hériter de leur terre, ces 2 tribus déclarèrent : « Nous construirons des étables pour nos troupeaux et des villes pour nos enfants ». Moshé les a réprimandés en leur disant, « vous faîtes passer l’accessoire pour le principal et le principal pour l’accessoire ».

Rav Dessler explique que le fait qu’ils aient été gratifiés d’une terre grasse les a influencés quant à leurs priorités, et est alors ressorti au grand jour, ce qui était vraiment important à leurs yeux et cher à leur cœur.

Le Talmud[1], nous enseigne l’emplacement des villes de refuges destinées à accueillir et à préserver celui qui avait tué béchogég (de façon involontaire) de la vengeance des proches de la famille de la victime.

Il y avait 6 villes d’un côté du Jourdain, et 6 villes de l’autre côté, alors qu’il y avait 9 tribus et demi d’un côté et 2 tribus et demi de l’autre. Le Talmud s’étonne de ce manque de cohésion et d’équilibre dans la répartition de ces villes. Et le Talmud de répondre, que la majorité des meurtriers involontaires se trouvaient d’un côté du Jourdain, c’était justement la tribu de Gad et celle de Réouven.

Tosfot demande comment est-il possible que l’on puisse identifier une majorité de meurtriers involontaires d’un côté du fleuve ! La répartition devrait être équitable en fonction de la densité de la population. La réponse à cette question est que la Tora nous révèle ici un secret fondamental : le meurtre involontaire (CHOGEG) est répréhensible et est opéré par la main des Réchaïm. Un homme qui tue involontairement son ami, est quelqu’un qui n’a pas conscience de la valeur de la vie, qui ne pense pas à l’autre mais qu’à lui-même. « Comment gagner un peu plus d’argent ? Je vais à 200 km/h sur l’autoroute ce n’est pas grave si j’écrase quelqu’un » Has Veshalom. De même, un bûcheron coupe du bois, il ne vérifie pas sa hache pour gagner quelques minutes de travail et de l’argent en plus, peu importe si le fer s’échappe du bâton à la rencontre de la gorge des autres travailleurs ou des passants!

La Tora nous révèle donc que celui qui a dans son cœur des préoccupations uniquement matérielles et non spirituelles peut en venir à tuer son prochain. Celui qui a la Tora au centre de son cœur en revanche se montre vigilent à l’extrême pour ne jamais nuire ni porter le moindre préjudice à son frère.

Rav Heyman disait d’ailleurs que les meurtriers qui ont tué involontairement étaient envoyés dans ces villes de refuges habitées majoritairement par les LEVIIM qui consacraient leur vie à l’étude de la Tora. Ceci, afin que ces derniers les sensibilisent sur la valeur de la vie et que plus jamais quand ils revenaient dans la vie sociale à l’extérieur de la ville de refuge, ils ne se rendent coupables d’un crime semblable.

Nous verrons avec l’aide du Ciel demain, en quoi ceci est lié avec la haine gratuite et la destruction du Temple. 

J’apprends à l’instant la disparition d’un proche de notre famille, Tonton Jacques Dary, qui nous a entouré dans nos jeunes années, qu’Hachem le protège et le conduise au Gan Eden.

 

[1] Traité Makot 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.