217e goutte d’Emouna : La Beauté du Talith & du Tsitsit

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
02.07.19 – 29 Sivan 5779 (217ème GOUTTE)

 

La Beauté du Talith & du Tsitsit

 

Chère famille,

La paracha précédente s’achève sur le 3ème paragraphe du Kyriat Shéma : Hachem nous exhorte à porter les Tsitsit, franges que l’on doit placer sur tous les vêtements constitués de 4 coins.

Les vêtements d’aujourd’hui n’étant plus constitués de 4 coins, il est une Mitsva de se munir d’un habit spécial de 4 coins, que l’on porte sous les vêtements. On appelle ce vêtement : Talith Katan. Il doit accompagner l’homme chaque jour de sa vie, et constitue pour tout celui qui le porte un véritable bouclier, contre le Yetser Hara, et contre toutes les mauvaises choses.

Nos sages disent que cette Mitsva de Tsitsit vaut l’accomplissement de toutes les Mitsvot de la Tora, comme nous le rapporte Rachi sur place, la valeur numérique de Tsitsit est 600, à laquelle on ajoute 8 fils et 5 nœuds, ce qui fait 613, comme le nombre de commandements que contient la Tora.

Les décisionnaires disposent que ce vêtement n’est obligatoire que le jour, comme il est dit : « Vous les verrez »[1], ce qui présuppose qu’on puisse les distinguer à la lumière du jour. Cependant, nombreux sont ceux qui ont pris la bonne habitude de le porter également le soir, et parfois même la nuit pour être préservé de toutes les mauvaises choses qui pourraient survenir.

Cette Mitsva de Tsitsit est extrêmement précieuse, puisque ce dernier est un compteur de Mitsvot, chaque seconde, on accomplit sans rien faire le commandement de la Tora : « Vous vous ferez des Tsitsit ».

Le Haffetz Haïm rapporte que le Tsitsit permet également de faire Techouva ou de se préserver des fautes, puisqu’il est marqué dans ce 3ème paragraphe du Chéma’ : « Ouritem oto ouzkhartem ète kol mitsvote Hachem Vaasitem otam », « Vous le verrez (le fil des Tsitsit), vous vous souviendrez de tous les commandements de la Tora, et vous les accomplirez ».

Quel dommage de passer à côté de cette immense Mitsva, dont nos sages nous disent qu’elle est un bouclier contre le Yetser Hara, nous donnant des forces pour le combattre, et qu’elle est à l’inverse, une alliée redoutable dans la Paix entre l’homme et son épouse.

Nous reviendrons très prochainement sur ce commandement, que Korah’ a tourné en dérision dans le début de notre Paracha. Que tous ceux qui souhaitent se procurer un Talith Katane ou même un Gadol, nous le fasse savoir afin que nous vous aidions à vous les procurer avec l’Aide d’Hachem.

[1] Bamidbar 15,39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.