141e goutte d’Emouna : Le secret pour recevoir la Tora

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
20.05.2020 ‐ 26 Iyar (141ème GOUTTE)

 

Le secret pour recevoir la Tora

 

Chère famille,

A quelques jours de Shavouot, il me tient à cœur de vous faire partager une question importante qu’on doit se poser si l’on veut mériter de recevoir la Tora.

 

Le Talmud[1] rapporte que les peuples des Nations ne comprennent pas comment les enfants d’Israël ont pu accepter la Tora, avant d’en connaître le contenu, en répondant à Hachem[2] « Naassé venichma’ » « Nous ferons et nous comprendrons ».

 

Un saducéen vit un jour Rava (célèbre Maître du Talmud) concentré dans son étude à tel point qu’il ne s’était pas rendu compte qu’il était en train d’écraser sa propre main sous sa sandale, d’où jaillit une effusion de sang. Cet homme des Nations lui a dit : « Peuple emballé et impétueux qui avait devancé votre parole à votre intellect ». « Un homme, avant d’acheter une marchandise, la vérifie, pour votre part vous avez contracté une affaire éternelle sans savoir dans quoi vous vous engagiez ».

 

Rava lui répondit[3] : « Nous avons une confiance parfaite envers l’Eternel avec lequel nous nous sommes liés pour toujours ».

 

Il est vrai qu’à première vue, les peuples qui regardent de loin le Peuple élu, peuvent se demander, comment peut-on (en apparence) abandonner ce monde ci qui relève de la certitude, pour un monde futur hypothétique à leurs yeux. D’autant plus que l’accomplissement de la Tora relève souvent d’un déploiement de force surnaturel et surhumain, comme ce fut le cas durant les époques où malgré les persécutions les Bné Israël durent continuer à observer la Volonté d’Hachem et à sanctifier son nom.

 

Pour répondre à cette question, le Rav Kaplan, a rapporté un exemple de notre Paracha Bamidbar : Il est marqué[4]: « Et la mission d’Elazar fils de Aharon Hacohen : (transporter) l’huile de la Ménora et l’encens des épices et l’oblation perpétuelle et l’huile d’onction, mission de tout le tabernacle et de tout ce qui est du sanctuaire et de ses ustensiles ».

 

Le Ramban, nous explique que Elazar était chargé de déplacer TOUT SEUL, dans tous le désert durant les 40 années, tous ces matériaux, qui pesaient (tenez vous bien) près de 2 tonnes. Chère famille, ça relève entre nous du surnaturel.

 

De même, la Tora nous rapporte que Yaacov, épuisé par 14 années de Yeshiva où il n’avait pas dormi, une seule nuit, lorsqu’il arriva chez Lavan et qu’il vit Rah’el souleva une pierre seul, avec la facilité qu’il faut pour déboucher une bouteille de champagne, alors qu’habituellement il fallait attendre le rassemblement de tous les bergers de la ville. De même, nous avons vu Moshé Rabénou porter à bout de bras, tout le sanctuaire afin de l’ériger, alors que tout le peuple réunit n’aurait pas suffi pour le soulever. Encore, la Tora nous rapporte qu’Aharon le jour de l’inauguration du Mishkane, a intronisé les Cohanim (prêtres) de Service pour la maison d’Hachem. Dans la même journée, il les a brandit un après l’autre, dans les 4 points cardinaux à la manière d’un Loulav. Ils étaient au total, 22 273, soit un toutes les 4 secondes.

 

Tout cela relève du miracle et du surnaturel, mais la réponse à ces questions nous permet de comprendre la réponse de Rava au saducéen.

Kové Hachem Yahalifou Koa’h. « Qui place sa confiance en Hachem, voit ses forces décuplées ». On peut alors avoir le mérite de passer du générateur de forces naturelles aux forces surnaturelles et spirituelles. Pour ce faire, comme a dit Rava, il faut avoir une confiance et une foi parfaite envers le Créateur, en sachant que rien n’est impossible pour Lui, et que s’Il m’a demandé d’accomplir les Mitsvot, c’est que je suis capable de le faire. Il faut prendre conscience qu’il n’est pas plus miraculeux de soulever une pierre d’une tonne, qu’un caillou de 2 grammes. C’est le même qui me donne les Forces. C’est l’Eternel Mon D’, en qui je dois placer ma confiance.

 

C’est le secret de Naassé Venichma. Les anges en entendant les enfants d’Israël prononcer ces mots ont demandé : « Qui vous a dévoilé ce secret que seuls les anges connaissent ». En effet, il est marqué dans le Tehilim[5] que les anges accomplissent la Volonté d’Hachem puis écoutent Sa parole, ce qui paraît incompréhensible. C’est le secret du Naassé Venichma, ces anges sont capables, d’entrer dans le feu, dans l’eau, de voler d’un bout à l’autre du monde, car ils ont une confiance absolue en Hachem.

 

De même, ma chère famille, si nous souhaitons mériter de recevoir la Tora, nous ne devons pas nous dire que quelque chose est impossible, ou que nous n’avons pas les forces pour telle ou telle Mitsva. C’est Hachem qui me donne les forces, j’ai confiance en Lui, je sais qu’Il m’aime et me propose le meilleur Business au monde, je dois donc accepter la Tora en entier, et ainsi mériter des forces surnaturelles pour sanctifier son Nom dans le monde.

C’est merveilleux, qu’on mérite de vivre et d’accomplir ces paroles, pour recevoir toutes les bénédictions de la Tora à Shavouot. Avec tout notre amour.

 

 

 

[1] Traité Shabbat 88

[2] Chemot 24,7

[3] Michlé 11

[4] Chapitre 4, verset 16 

[5] Tehilim 103

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.