185e goutte d’Emouna : Attention à l’école de nos enfants

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
12.05.19 ‐ 7 Iyar (185ème GOUTTE)

Attention à l’école de nos enfants

 

Mon Maître, ma lumière Rabbi Imanouel TOLEDANO, me rapportait hier les terribles paroles du Haffetz Haïm, prononcées avant la Shoa, sur la gravité d’envoyer nos enfants dans des écoles qui n’ont pas un bon niveau spirituel.

Mettre ses enfants dans une école où ils ne reçoivent pas nos valeurs de la Sainte Tora équivaut à les envoyer au Molekh, qui était une forme d’idolâtrie à laquelle on sacrifiait les enfants. Cette dernière est gravement sanctionnée par la Tora dans la Paracha Kedochim que nous venons de lire.

En effet, nous savons que l’éducation reçue par les enfants à la maison rivalise difficilement avec l’éducation reçue à l’Ecole, notamment du fait que les enfants sont plus souvent dehors, et également du fait que l’influence des amis est grandissante.

 

Un choix qui sauve ou qui met en danger le peuple juif

 

Le Haffetz Haïm qui avait prévu la Shoa dans des lettres adressées à la population juive mondiale avant-guerre, ainsi que nombreux autres Maîtres de la Tora de cette époque, comme le Rav Moché Shneider qui était un de ses plus proches élèves, relevaient toujours la relation de causalité entre le fait d’avoir sorti les enfants des Talmudé Tora, et le fait que nous ayons été à la merci de nos ennemis.

Comme le disait Itshac Avinou commenté par le Midrash Rabba, « Hakol Kol Yaacov Véayadaïm Yédé Essav », « La voix est la voix de Yaacov et les mains sont celles d’Essav ». Nos Sages commentent : si la Voix de Yaacov, de nos enfants dans les écoles de Tora, s’affaiblit, alors les mains de nos ennemis auront prise sur nous. 

Aujourd’hui nous constatons avec effroi en Israël le cataclysme qui est en train de sévir sur la société israélienne, notamment à travers les jeunes générations scolarisées, dans les écoles laïques où est prêchée la haine de la Tora et d’Hachem (Qu’a D’ ne plaise, et Qu’Il nous pardonne). De plus en plus de viols, de vols, d’actes de banditisme, de consommation de drogues sont recensés. Malgré cela, les pseudo dirigeants refusent d’ouvrir les yeux sur l’importance d’enseigner la Tora, qui est la seule véritable source de valeurs éternelles pour nos enfants. Les valeurs de respect, d’amour du prochain, de refus de la violence, de l’acceptation de l’autorité, de la crainte du Ciel, que contiennent notre Tora sont le seul gage de la paix, de la fraternité et de l’harmonie au sein de notre peuple.

A tous les parents et futurs parents, faisons le bon choix pour nos enfants, afin qu’ils soient des boucliers pour notre peuple et qu’ils soient des lumières qui illumineront notre monde. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.