183e goutte d’Emouna : Melavé malka : Le 4ème repas à l’issue du Shabbat

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH

08.05.19 ‐ 3 Iyar (183ème GOUTTE)

 

Melavé malka : Le 4ème repas à l’issue du Shabbat

Après avoir vu hier l’importance des 3 repas du Shabbat, parlons aujourd’hui de la dernière Séouda, peu connue, nommée Mélavé Malka, qui vise à raccompagner la reine Shabbat, avec laquelle nous avions  fusionné.

 

Raccompagner la reine Shabbat comme il se doit

Le Choulkhan Aroukh (Simane Chine) nous dit : « Toujours la famille devra laisser la table dressée à l’issue du Shabbat, afin de raccompagner le Shabbat, quand bien même le repas ne devrait comporter pas plus de 30 grammes de pain (dans le cas où nous n’aurions pas faim). »

On peut s’acquitter de cette séouda avec du Mézonote (gâteau, pâtes…) mais le Gaon de Vilna disait toujours que qui mangerait du pain ne le regretterait jamais.

Avant de commencer cette Séouda : il faudra dire, « Zo Hi Séouda Mélavé Malka David Mechikha », « Voici la Séouda pour raccompagner la Reine, en souvenir du Roi David dont sera issu le Messie ».

 

Une Séouda qui nourrit le Louz

Cette Séouda vise à nourrir un os qui ne peut être nourri par les autres repas de la semaine et du Shabbat ; il s’agit du Louz (dernier os de la colonne vertébrale) qui est indestructible dans la tombe, et qui sera celui par lequel la résurrection sera amorcée lors de Tekhiate Hamétim.

Une Ségoula à plus d’un titre

Il est bon également de boire quelque chose de chaud avec les restes de l’eau du Shabbat (Kouise de They par exemple), nos Sages nous enseignent que ça apporte la guérison aux malades.

La Séouda Réviite est également une grande Ségoula pour un accouchement facile.

Certains aussi disposent qu’il est bon de raconter une histoire du Baal Chem Tov, fondateur de la Hassidoute, afin d’être gratifié d’une bonne Parnassa (subsistance), durant la semaine à venir.

Dans l’intitulé qu’on récite avant cette Séouda, on demande à Hachem de raccompagner l’étincelle d’âme supplémentaire reçue pour mieux vivre le Shabbat (Neshama Yétéra). On demande également que l’influence de cette Séouda rejaillisse sur les repas de toute la semaine, afin qu’ils soient abondants et élevés spirituellement. Par le mérite de ce 4ème repas, on demande enfin d’être préservé des souffrances de la tombe, par Hachem qui sera notre Bouclier pour l’Eternité, si nous respectons toutes ses Mitsvote avec amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.