140e goutte d’Emouna : DEFINITION DU BITAKHONE

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
Bné Brak 04.03.19 – 27 Adar 1 5779 (140ème GOUTTE) – PEKOUDE

 

DEFINITION DU BITAKHONE

Notre maître, notre Lumière Rav Samuel nous rapportait un jour la définition du Bitakhone d’après le Hazon Ich.

Le Bitakhone (confiance en Hachem) n’est pas de se dire que TOUT IRA BIEN. On ne sait jamais ce qu’Hachem décide. Le Bitakhone est d’être sûr que les choses se passeront comme Hachem a décidé. Donc, puisque c’est Hachem qui décide, je dois lui faire confiance.

Un riche peut devenir pauvre. Un homme en bonne santé tomber malade. Le premier réflexe est de se dire : « Mais pourquoi Hachem me punit ? » Qui dit que c’est une punition? Ça peut être tout simplement une épreuve d’Hachem pour voir comment la personne se conduira en pareille situation. Parfois ces épreuves nous sauvent en nous procurant un réveil.

J’arrive au bus, je le vois filé sous mon nez… « Si j’étais arrivé quelques secondes avant en ne parlant pas à mon ami… » Ce bus n’était pas pour toi.

En Roumanie en 1950, un avion israélien s’est écrasé et a fait 30 victimes. Quand on est venu raconter en ces termes au Hazon Ich ce qui s’était passé, il répondit « Ce n’est pas parce que l’avion s’est écrasé qu’il y a eu 30 morts, c’est parce que ces 30 personnes devaient quitter le monde que l’avion s’est craché ». Ça avait été décrété à Rosh Hachana, où le livre de la vie et de la mort sont ouverts.

Quand on a conscience qu’il y a un dirigeant dans le monde, ça ne laisse plus place à la jalousie, à la vengeance à la rancune (à toutes les mauvaises midote).

Le Hazon Ich a dit un jour à quelqu’un qui lui avait demandé s’il était makpid contre lui (s’il lui en voulait) : « Je n’ai pas ce mot dans mon dictionnaire ». Si Hachem ne l’avait pas voulu, personne n’aurait pu me dire ou me faire ça.

Ce comportement exceptionnel et exemplaire fut inspiré par David Hamelekh. Lorsqu’il fut maudit par Chimi ben Guéra ,  le Général de son armée voulut le condamner à mort pour ce crime de lèse-majesté dont il s’était rendu coupable. Il lui répondit : « Hachem amar lo Kalel » « Hachem lui a permis de me maudire ». Cette parfaite maîtrise de soi provient d’une émouna profonde, d’une conscience qu’Hachem dirige le monde et qu’il fait tout pour le bien. Il mérita par cette action, d’être le 4ème pied du charre céleste et de rejoindre ainsi les 3 patriarches.

Que nous ayons ce mérite infini de ressentir la main d’Hachem dans notre vie, et voyons sa direction dans chaque épisode pour rester toujours attaché à Lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.