105e goutte d’Emouna : La guerre contre Amalek se joue sur deux fronts

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH
Bné Brak 26.03.20 – 1er Nissan 5780 (105ème GOUTTE) – VAYIKRA

La guerre contre Amalek se joue sur deux fronts

 

Amalek a attaqué les enfants d’Israël sur deux fronts : l’absence de foi et le manque d’étude de la Tora. La lutte contre Amalek est toujours d’actualité : à nous de nous renforcer dans ces deux domaines.

Lutter contre le manque de foi

Amalek s’en est pris aux retardataires du peuple d’Israël et les a enrôlés dans son armée. Ils étaient à la traîne et souhaitaient retourner en Egypte de peur de manquer de nourriture dans le désert. Pourquoi ? Par manque de foi en Hachem.

 

Lutter contre le manque d’étude de la Tora

Le 2ème raison pour laquelle Amalek a attaqué Israël est le relâchement dans l’étude de la Tora. Le Midrash précise bien que quand la voix de Yaacov est forte alors les mains d’Essav (et de nos ennemis) n’ont pas de prise sur nous. 

 

Un duo inébranlable

Je crois qu’en fait ces deux pôles sont liés par une relation de cause à effet. Si un homme est faible dans l’étude de la Tora, alors il sera faible dans la Foi. En effet, Amalek a la même valeur numérique que Safek (doute). Le doute est donc le terrain propice d’Amalek. Pour tuer le doute il faut ancrer en nous la certitude de la véracité de la Tora.

Donc plus on étudie plus on tue le doute, et plus notre foi est inébranlable. Cette équation est simple mais d’une vérité palpable.

Aujourd’hui, notre peuple est durement éprouvé dans tous les domaines. Nous devons nous renforcer dans l’étude de la Tora et dans la Tefila pour procurer la paix et la protection à tous nos frères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.