Lettre : « Et tu choisiras la Vie »

Bechem Hachem Naassé Venastliakh ‘

Bné Brak, Veille de LAG BAOMER 5777 (« Et tu choisiras la Vie »)

 

A mes chers frères et sœurs, des Lycées d’Eretz Israël, de France et du monde entier, Shalom Ouvrakh’a, Beroukhim Atem Bechem Hachem,

Je pense depuis plusieurs jours à vous écrire, pour vous dire combien je vous aime, et combien, je prie pour vous en ces jours précieux de Sfirat Haomer, où les portes du Ciel sont ouvertes, et en ces jours de HILOULA de Rabbi Meïr Baal Haness et de Rabbi Chimone Bar Yoh’ai. Que leurs mérites soient pour nous tous, source de bénédictions et d’inspiration pour prendre les meilleures décisions pour notre avenir. J’étais justement sur leur tombe, pour implorer devant eux, qu’ils intercèdent auprès d’Hachem pour que vous méritiez vous, mes chers frères et sœurs, toutes les brakhote de la Tora.

Nous sommes à quelques jours des examens, mais aussi et surtout à quelques semaines des projets décisifs que vous vous apprêtez à faire pour l’année prochaine. Depuis de nombreuses années, plus de 10 ans maintenant, je parcours le monde à la recherche de tous mes tsadikim que j’aime dans les écoles, de villes en villes, sans économiser ma santé, mon temps. J’ai donné ma vie pour vous, parce que vous êtes la prunelle de mes yeux. Mon cœur bat pour vous, ma Neshama vibre pour vous, et je me sens responsable de vous tous. C’est la mission qu’Hachem m’a confiée. Lorsque Papa est monté dans le monde de la Vérité, il m’avait dit « Si un jour tu as le mérite d’étudier auprès des Grands de la Génération, n’oublie jamais tes frères et sœurs du Klal Israël, partage avec eux ta Lumière ». Vous connaissez tous mon histoire, quand Papa est tombé malade, j’étais au milieu de ma maîtrise de Droit International, à Toulouse. Les médecins lui ont donné 6 mois de sursis, j’ai alors décidé de consacrer ma vie à Hachem, pour sauver Papa, et il a vécu 6 années de plus.

La Yeshiva Hakedocha m’a sauvé la vie, depuis, j’ai pris sur moi d’encourager mes frères et sœurs du monde entier, à partager cette expérience unique et indispensable pour réussir une vie proche d’Hachem, une vie de Vérité et une vie d’Eternité. J’ai pu voir que tous ceux qui ont pris cette décision remercient Hachem pour cette année, qui est, d’après tous les témoignages, la plus belle de notre vie.

Le peuple juif traverse des tourments, tant en Eretz Israël qu’en diaspora, combien de nos frères ont payé le prix de leur vie pour sauver les nôtres, partant en Korban pour expier les fautes de la génération. Je ne peux m’empêcher de penser à mon frère Rav Yonatan Sandler Zatsal, ses enfants Aryé et Gavriel, la fille de notre Maître, Myriam Monsonégo, nos frères des attentats de L’Hypercasher Porte de Vincennes, de la Synagogue d’ARNOF. La liste est tellement longue. Nous leur devons la vie, au moins une année de notre vie. Rendons leur, en vivant cette année, comme eux auraient aimé la vivre, au séminaire ou à la yeshiva.

C’est le gage de la réussite dans notre vie de couple, dans l’éducation de nos enfants, dans notre vie socio-économique où sans une année dédiée au Kodech, il est impossible de voir clair sur la finalité de notre existence, sur notre but dans ce monde. On m’a souvent répondu « Mais Rav, on fait du Kodesh depuis notre tendre enfance », ce à quoi nous répondons, le courant alternatif (du lycée) ne ressemble pas au courant continu (d’une pleine année consacrée à la construction de l’être, à la recherche de nous-même). Nous devons mener cette cure de désintoxication des valeurs du monde Goy menaçant, qui ont pollué notre vie au contact de l’internet, des réseaux sociaux, du monde occidental et capitaliste en totale opposition avec la Volonté d’Hachem.

Il y a plus que 10 ans, que j’assiste à des miracles révélés pour tous ceux qui ont pris la bonne décision. En apprenant à se défendre face au Yetser Hara, au Séminaire et à la Yéshiva, on est alors prêt à sortir faire nos études (dans des endroits adaptés), à travailler, à nous marier et à fonder un foyer où grandiront des  lumières de la génération, qui seront la fierté d’Hachem et du peuple Juif.

Notre maître Rav Bentata Chlita, disait toujours au nom de notre vénéré Maître Rav Chajkine Zatsal, « Qui n’a pas fait un an de Yeshiva (ou de Séminaire) est un homme mort ». Plus le temps passe et plus je comprends cette parole. Je vois des catastrophes dans les Ecoles, dans les Universités aussi bien en Eretz qu’en France, en Europe ou aux Etats Unis. J’ai le cœur brulé et brisé.

Je lance donc cet appel, du fond de mes tripes et de ma Neshama  à vous tous mes frères et sœurs que j’aime du fond du cœur, ainsi qu’à tous vos parents, de faire le bon choix, de rejoindre un Makom Tora Kadoch, dans les endroits dans lesquels nous avons l’honneur de dire des Shiourim, comme les Yeshivote : Keter Shlomo, Ner Yossef, Tora Mitsione, Rav Ron Chaya, Ech Hatora, Rav Rismask, Beth Halévy, Aix les Bains, Rav Fresh, Pavé (Rav Smadja), Manchester Chaaré Tora… et les Séminaires : Rav Loria, Beth Aleph Yeroushalaïm ou France, La Source, Ofakim, Nouveau Sem Raanana Névé Simkha, Manchester et Gasthead, Lyon, Paris. Nous lançons également une nouvelle YESHIVA cette année avec l’aide d’Hachem où je vous invite à nous rejoindre.

Je me tiens à la disposition de tous ceux qui souhaitent un conseil pour choisir leur endroit, ou qui souhaiteraient que je parle à leurs parents. Pour ceux qui ont des problèmes financiers, nous essaierons B’H de mettre tout en œuvre avec l’aide précieuse de mon cher frère, Rav Avraham NEEMAN, Keren Yaldé Tsarfat, et bras droit de l’Admour de KALOV, afin qu’ils n’aient aucun obstacle pour venir étudier la Tora d’Hachem. La Fondation Pour Un Monde Meilleur et le Keren Yaldé Tsarfat ont, ces dernières années, soutenu des personnes qui le nécessitaient pour leur permettre de réaliser ce rêve: étudier la Tora. Nous donnerons toutes nos forces pour ça. Que ceux qui veulent s’associer à nous dans ce combat vital se manifestent (les parrains de Wall Street et des environs !).

Je prie devant le Trône Céleste que tous ceux qui consacreront une année à Hachem verront des miracles et verront s’accomplir sur eux toutes les brakhote de la Tora. Ils constituent le Bouclier de Am Israël. Enfin, je m’engage à aller chez notre vénéré Maître Rav Haïm Kanievski Chlita, Gadol Hador, ainsi que chez les Gdolim (Admour de Kalov…), porter les noms de tous ceux qui consacreront une année à Hachem, afin qu’ils réussissent brillamment les examens et leurs vies. Envoyez-moi les noms, et nous prierons pour vous de toute notre âme.

Avec tout mon amour et ma Tefila que ces paroles entreront dans vos cœurs,

Rav Yankel ABERGEL –  Pour Un Monde meilleur

Rav Avraham NEEMAN – KerenYaldé Tsarfat KALOV

Vos frères qui vous aiment et qui seront toujours là pour vous.

www.torahdelumiere.com ravyankel@gmail.com 0177503989 ou 052 766 9940

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *